Un immense travail de réflexion

J’ai été diplômé en 2011 en ingénieur de gestion. J’ai ensuite travaillé dans le Cinéma, dans la Restauration de scène & responsable. Je suis ensuite parti au Brésil pour la musique. En rentrant, je cherchais un emploi avec des tâches variées, un contact humain et une dimension sociétale. C’était essentiel pour moi de trouver un emploi avec du sens. J’envisageais de travailler avec des jeunes, ou des enfants, mais pas forcément dans l’enseignement. J’avais très envie de travailler avec des profils différents. Je voulais porter de l’espoir, je partais du principe que l’éducation occupe un rôle prépondérant dans la société, et que c’est un bon point de départ pour commencer à avoir un impact. Néanmoins, mon expérience en tant que professeur m’a vite montré que l’enseignement et ses fonctions très variées sont plus complexes que ça et qu’il y’a plus de facteurs à prendre en compte que simplement le désir de faire une différence.

Dorian (2)

Aujourd’hui, j’enseigne le Français à Molenbeek. Malheureusement, une grande majorité de mes élèves parlent le français à la maison. C’est donc extrêmement difficile de les captiver et de leur transmettre quelque chose d’utile. De plus, j’observe une grande barrière linguistique avec mes collèges qui se traduit à travers des échanges limités ou des conversations de groupe durant lesquelles je suis incapable de participer car mon niveau de néerlandais ne me le permet pas. Certains professeurs sont très accueillants et d’autres collèges ne le sont pas du tout. C’est difficile de faire face à des enseignants qui ne partage pas la même vigueur ou les mêmes valeurs. La maitrise de langue est un vrai problème et cela pose une demi barrière dans mon travail. Même si je me montre avenant ou souriant, on ne se montre pas très réceptifs car je ne parle pas bien le néerlandais.

Avant de commencer à enseigner, j’avais comme idéal de réduire les iniquités scolaires en faisant ma part sur le terrain. J’avais à cœur de faire en sorte que mes élèves se sentent bien dans ma classe, leur fournir une connaissance générale sur plusieurs plans en faisant preuve de bienveillance et d’humour. Je m’attendais à enseigner le français basique, mais la réalité du terrain est tout autre, tout le monde a déjà de très bonnes notions de français. Sur 120 élèves, dans 7 classes, j’ai seulement 6 néerlandophones dont 2 qui se débrouillent très bien en français.  Au vu de leur très bonne connaissance du français, je me demande souvent qu’est-ce que je peux leur apporter dans le cadre de mon cours.

Les élèves en ont tous marre de l’école, j’observe un manque considérable d’intérêt, de motivation, et de curiosité. Mon challenge est donc de trouver des manières de les motiver au quotidien. Je me rends compte que c’est surtout l’enseignement qui pose problème, c’est là encore un autre challenge, je ne suis pas libre d’agir comme je le souhaites, je dépends de la structure de l’enseignement qui est très restreinte en termes de possibilités.

L’expérience sur le terrain ainsi que le programme Teach for Belgium m’offrent un immense travail de réflexion. Ces éléments permettent de prendre une position d’observateur dans un sens raisonné et logique. Le programme aide donc à structurer la réflexion sur soi. Selon moi, Teach for Belgium propose une alternative de chemin de réflexion personnelle, une alternative au quête de sens, ou cheminement personnel. Les modules proposés par Teach for Belgium vont bien au-delà des outils uniquement utiles pour enseigner. C’est une formation globale.

Dorian, Master ingénieur de gestion, désormais professeur de français en communauté néerlandophone

 

 

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s