Enseignants : leaders en temps de crise et façonneurs d’avenir

Cette chronique de Nada Al-Kadi, membre de l’ASBL Teach for Belgium a été publiée dans La Libre le lundi 5 octobre 2020 à l’occasion de la journée des enseignants.

Aujourd’hui, lundi 5 octobre, c’est la Journée mondiale des enseignantes et des enseignants. Le thème choisi par l’Unesco cette année est “Enseignants : leaders en temps de crise et façonneurs d’avenir”. Quand je lis cet intitulé, c’est à toi que je pense. Toi qui enseignes à ces jeunes, qui les guides, qui fais de ton mieux chaque jour pour les tirer vers le haut et les encourager à réaliser leurs rêves.

Pendant le confinement, je t’ai vu te former sur le tas pour apprendre à maîtriser de nouveaux outils et permettre ainsi aux élèves de continuer, tant bien que mal, leur année. Pour que tes cours restent attrayants, tu as inventé des quiz, des jeux, des escape games en ligne, pour maintenir le lien tu t’es même créé un compte sur Instagram. Quelle créativité !

Pablo, Sarah, Alicia et les autres

Pourtant, il y avait une ombre à ton nouveau tableau. Certains élèves, beaucoup trop à vrai dire, n’ont pas pu te suivre malgré toute leur volonté et tous leurs efforts. La classe à la maison, c’est possible quand on a le matériel, les connaissances et l’environnement nécessaire. Mais sans ordinateur ou bonne connexion internet, sans bureau ou chambre séparée, sans maîtrise des nouveaux outils, sans ce qui semble être “la base” pour certains mais faisait pourtant défaut à près d’un tiers d’entre eux, c’est compliqué. Tu voyais bien qu’ils faisaient de leur mieux mais, semaine après semaine, tu les voyais moins, ils se connectaient de moins en moins, tu les perdais…

Toi et les autres profs, vous m’en avez raconté des histoires ! D’abord, il y a eu Pablo, cet élève aîné d’une famille de 5 enfants. Ses parents étant aides-soignants tous les deux, c’était à lui de veiller sur ses frères et sœurs, tout en essayant de suivre ses cours. Il y a eu aussi le duo inséparable, Sarah et Alicia. Sarah n’ayant pas d’ordinateur à la maison, elle rédigeait ses travaux sur des feuilles A4, les photographiait et les envoyait à Alicia par Whatsapp. Alicia retapait tout et envoyait leurs deux travaux aux profs. Et puis Sam, blindé de courage et de volonté, cet élève de rhéto a rédigé son travail de fin d’études sur son vieux smartphone. Incroyable mais pourtant vrai !

Dès les premières semaines, tu as proposé à tes élèves de créer un journal de bord. Ils pouvaient y exprimer, via l’écriture ou le dessin, leurs ressentis. Certains d’entre eux ne se sont jamais connectés à tes cours en ligne mais, après plusieurs semaines, tu as compris qu’ils étaient là, qu’ils lisaient quand même tes mails. Quelle ne fût pas ta surprise lorsqu’en septembre Mo est venu te montrer son journal de bord : une vraie œuvre d’art !

On parle de retard scolaire mais qu’en est-il des autres compétences développées ? De nombreux élèves ont fait preuve de responsabilité, d’entraide, de collaboration, de persévérance, de résilience, de créativité… Ces compétences ne sont-elles pas elles aussi à reconnaître ?

Aujourd’hui, lundi 5 octobre, tu suffoques sous ton masque à longueur de journée, tu ne sais pas de quoi seront faites les semaines à venir, tu ne sais, personne ne sait, si demain un chiffre, un résultat de test, telle une épée de Damoclès, tombera et annoncera la fermeture de l’école. Tu es las d’organiser, de ré-organiser, ré-ré-ré-organiser des activités sans cesse reportées. Tu es fatigué de ne plus savoir comment préparer tes cours : auront-ils lieu en ligne ou pas, auront-ils simplement lieu ou pas, qui y participera ? Cette résilience et cette persévérance, dont tu as fait preuve pendant des mois, t’épuisent aujourd’hui.

Pourtant, jour après jour, tu continues à aller à l’école, tu trouves la force nécessaire pour donner le meilleur de toi-même pour tes élèves, tellement heureux de pouvoir enfin se retrouver, en vrai. Jamais le taux d’absentéisme des élèves n’a été aussi bas. L’école leur a manqué. Bien que masqués et tenus de rester 8 heures par jour sur le même mètre carré, ils sont là et ils ont besoin de toi. Tu es là pour eux !

“Enseignants : leaders en temps de crise et façonneurs d’avenir”, ce thème n’a pas été choisi par hasard car oui, tu es prof mais tu es aussi une leadeuse et un leadeur. Et c’est pour cela que je prends aujourd’hui le temps de te dire merci ! Merci d’être ce leader dont nos jeunes ont besoin. Merci de continuer à croire en chacun d’entre eux, en leurs capacités. Merci de continuer à leur donner le goût d’apprendre. Merci au capitaine que tu es, qui continue à tenir la barre dans cette tempête qui semble interminable. Pour tous les jours de l’année où tu leur donnes tant, merci !

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s